Actualités

La région de Taliouine au Maroc

Quand on parle du Maroc on a tendance à penser à ses villes impériales comme Marrakech ou Fès. A ses immenses plages bordant l’atlantique. A ses hôtels de luxe  appréciés par les touristes étrangers.

Pourtant le Maroc est un pays immense riche de sa culture entre tradition et modernité.

Si vous avez envie de sortir des sentiers touristiques traditionnels marocains, je vous invite à me suivre dans la région de Souss Massa au sud d’Agadir et aux portes du désert.

Comme je vous l’avais annoncé dans cet article, j’ai eu l’immense honneur d’être invitée par le conseil régional du tourisme d’Agadir pour découvrir la région.

Je connaissais le Maroc pour y avoir vécu 15 ans. Je connais bien ses traditions, sa culture et sa gastronomie. Mais je n’avais jamais visité le sud du pays.

Mon voyage fut si riche qu’un seul article ne suffira pas. Je vais donc vous proposer 4 billets pour vous permettre de découvrir la magie du sud du Maroc.

Je tiens en préambule à remercier tous les intervenants qui ont fait de ce voyage un délice. L’agence Grafimage et son responsable qui a partagé mon voyage Karim Msaad,  notre guide et chauffeur Rachid Jahid et notre cinéaste Anouar El Kheiri.

Au fil de mes billets je vous présenterai les personnes qui m’ont accueillie dans leurs établissements.

L’hospitalité marocaine relève d’une tradition séculaire et que les habitants perpétuent avec fierté, générosité et altruisme.

 Quelque soit la ville que vous traverserez vous trouverez toujours une personne qui vous invitera chez elle, à boire un thé à la menthe et sera prête à vous aider en cas de problème, vous guider et vous informer.

La tradition dit qu’au Maroc vous êtes accueilli en visiteur et vous repartez en ami.

Je l’ai constaté et je peux dire qu’en 5 jours, je suis arrivée en tant que blogueuse invitée et je suis repartie en amie.

Sommaire

1 Taroudant et destination le sud

1.1 Sur la route de Taliouine

2 La ville de Taliouine dans la région de Souss Massa

3 La culture du safran à Taliouine l’or des Berbères

3.1 La récolte

3.2 Le tri

3.3 Le séchage

4 Le souk de Taliouine

5 L’auberge du safran

5.1 La décoration et la gastronomie de l’auberge

5.1.1 Une décoration typique

5.1.2 La gastronomie

6 La Kasbah du Glaoui

7 Informations pratiques

7.1 Comment se rendre à Taliouine ?

Taroudant et destination le sud

Dès notre descente d’avion, direction le sud avec une première visite de la ville de Taroudant.

Une ville pittoresque, protégée par de superbes remparts de couleur ocre. Cette ancienne capitale du Souss, est la première étape pour découvrir la région.

Sur la route de Taliouine

Sur la route nous menant à Taliouine une surprise nous attendait ! Des chèvres, attirées par les fruits des arganiers qui les mangent directement dans les arbres ! Les arganiers produisent un fruit qu’elles apprécient particulièrement , elles peuvent grimper jusqu’à 9 mètres pour les déguster.

La ville de Taliouine dans la région de Souss Massa

Au coeur de la plaine de la région du Souss, Taliouine est une jolie petite ville berbère située à 119 km de Taroudant et à 1080 m d’altitude. Taliouine se trouve dans une région d’une beauté impressionnante, où l’on retrouve l’un des plus beaux plissements géologique du Maroc.

 Ce petit village de l’Anti-Atlas renferme un trésor : l’une des épices les plus chères au monde : c’est la capitale du Safran au Maroc. Appelé également “les racines de la terre”.

La culture du safran à Taliouine l’or des Berbères

Après une visite de la Kasbah et du souk de Taliouine, j’ai pu visiter une coopérative de safran et en apprendre un peu plus sur sa production et sa récolte.

Les bulbes de safran sont plantées en juillet et récoltées en octobre et novembre.

La récolte

Le safran est une plante délicate et exigeante. Récoltée à l’aube par les femmes des producteurs qui ramassent à la main, les fleurs mauves de safran appelées crocus.

Pourquoi à l’aube ? Car à ce moment de la journée, les fleurs sont encore fermées. Si le jour se lève, les fleurs s’ouvrent, et les filaments rouges à l’intérieur des fleurs risquent de tomber et il est impossible de les ramasser.

De plus le soleil altère son arôme.

La récolte du safran est un véritable travail d’orfèvre. Les safranières effectuent la récolte à la main. Au final, les milliers de fleurs ramassées ne produiront que quelques centaines de grammes de safran.

C’est à l’intérieur des crocus que l’on trouve l’or rouge. Un filament long de quelques centimètres.

Le tri

 Une fois leurs paniers remplis, les femmes transportent leurs récoltes à leur domicile, et là, tout le monde participe au tri, du père de famille en passant par les enfants. Le tri s’effectue à l’abri de la lumière. Le filament rouge est mis de côté et les pétales sont donnés aux animaux.

Le séchage

Les filaments récoltés sont enveloppés dans un grand drap et déposés dans un endroit sec de la maison. Ils vont sécher une semaine, se recroqueviller et donneront le safran cet épice au goût subtil et délicat qui parfume nos plats.

Le souk de Taliouine

Une fois par semaine, les habitants de la région se rendent au Souk pour s’approvisionner et faire leurs courses.

Un marché en plein air qui regroupe tous les corps de métier indispensables. Que ce soit, viande, poisson, gâteaux mais également des stands hétéroclites où vous pourrez trouver de l’artisanat, du matériel de bricolage et des objets du quotidien.

Tradition et modernité se complètent et on trouve au détour d’une allée un porteur d’eau, qui vous permettra de vous abreuver en vous offrant un bol d’eau.

L’auberge du safran

Pour cette première journée nous avons posé nos valises à l’auberge du safran.

L’accueil fut à la hauteur de l’hospitalité marocaine et j’ai pu déguster mon premier thé à la menthe de la semaine.

Le responsable de l’auberge du safran nous a fait découvrir son établissement qui est un point de départ pour les voyageurs souhaitant découvrir la région, faire des excursions ou des randonnées.

Randonnées que l’auberge organise vers les oasis au sud de Taliouine.

Taliouine étant situé à l’intersection du grand Atlas et de l’anti Atlas, l’auberge du safran combine des excursions entre l’atlantique et le désert.

Mahfoud se fait un plaisir de nous parler de Taliouine et des traditions de  la région qu’il connaît parfaitement.

Nous avons conversé longtemps et il m’a expliqué l’origine des greniers du Maroc, la culture Berbère, l’architecture de la région et ses trésors dont bien évidemment le safran. Je vous raconterai l’histoire des greniers dans un prochain article.

La décoration et la gastronomie de l’auberge

Décorée dans la plus pure tradition marocaine, l’auberge du Safran est un établissement chaleureux doté d’une piscine bien agréable quand il fait 39 degrés !

La terrasse ombragée donne envie de savourer un thé ou une boisson et le point d’orgue de l’endroit est le magnifique salon où Mahfoud nous fait déguster un thé au safran.

Une décoration typique

La gastronomie

Que ce soit le diner ou le petit déjeuner tout fut délicieux. Le tajine, les oeufs aux boulettes et bien évidemment les Baghrirs (crêpes marocaines aux mille trous) au petit déjeuner. Quand au jus d’orange, le Maroc étant le premier producteur mondial d’agrumes, il est incomparable et je m’en suis délectée tout au long de mon séjour.

Pour le reportage sur la gastronomie Marocaine je vous laisse lire le blog Tentations gourmandes qui y reviendra longuement.

La Kasbah du Glaoui

Une des richesses archéologique de la région est l’ancien palais du Pacha.

Un immense palais pour partie en ruine mais qui laisse entrevoir sa majesté d’antan

L’autre partie a été restaurée en chambre d’hôtes. L’ensemble en plein milieu d’un paysage aride et désertique est superbe.

Après un petit déjeuner pantagruélique, nous reprenons notre 4/4 pour une nouvelle journée d’aventure que je vous relaterai vendredi.

Informations pratiques

Comment se rendre à Taliouine ?

De nombreuses compagnies aériennes desservent le Maroc et vous atterrirez à Agadir.

De là, il vous faudra soit louer une voiture, soit vous faire accompagner par un guide.

Mon conseil pour visiter le sud du Maroc, choisir un guide expérimenté et compétent.

Je vous recommande l’entreprise Go explore Morocco qui vous fera découvrir la région avec beaucoup de professionnalisme et d’humour !

J’espère que cette première partie vous donnera envie de me suivre dans mes aventures au Maroc.

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.