Actualités

La Voie Royale des Oasis menacée par des incendies récurrents en été !

Les Oasis qui s’étendent tout au long du Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani de Guelmim/Tiznit  jusqu’au Nord Est du Maroc ont encore été frappés, comme en Juillet 2018 dans la région de Tamanart, par les incendies de palmeraies, et cette fois ci dans les Oasis du sud Maroc ce jeudi 2 et ce mardi 7 juillet respectivement dans les Oasis Issi Ifla dans la province de Tiznit et d’Immi Ougadir dans la province de Tata. Ces incendies, de plus en plus récurrents, accentuent sans nul doute un ensemble de menaces qui sévissent  sur ces zones Oasiennes déjà largement menacées de disparition par le stress hydrique, la désertification et les changements climatiques.

Il est fort à parier que la chaleur ne soit qu’un élément parmi d’autres en tant que facteur déclenchant mais surtout aggravant, n’ayant pas à conclure pour l’instant que ces incendies puissent être la conséquence d’actions humaines volontaires.

Défense de l’environnement et changement climatique doivent interpeller du fait de ces situations récurrentes qui fait qu’à ce jour ces Palmeraies ne sont toujours pas protégées contre l’incendie du fait que la palmeraie n’est pas géré par le Centre national de gestion des risques climatiques forestiers (CRCF) car non affiliée au Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), cette zone n’étant pas classée en tant que zone forestière et donc non traitées de travaux anti feu.

L’AMDGJB Géoparc Jbel Bani qui termine un état des lieux et une monographie générale de ce Territoire soutenable qui couvre les arrières pays des trois régions Guelmim Oued Noun, Souss Massa et Drâa Tafilalet avec neuf (9) provinces et cent quarante quatre (144) collectivités territoriales, cherche à alerter les administrations en responsabilités pour mettre en œuvre les formes de développement du territoire rural pour que soient prises en compte les suggestions de développement des niches en géo agro écotourisme qui pourraient et devraient aider à préserver la culture, les valeurs, traditions et ’identité de ces régions dans le cadre du respect des trois piliers de la Durabilité que sont l’employabilité, l’économie sociétale et la croissance régionale de manières inclusives et intégrées. En cela le Réseau de Développement durable et Rural du Géoparc Jbel Bani (RTDRGJB) à mis en œuvre et gère 75 circuits touristiques numérisés, mis en ligne sur Web et Réseaux sociaux afin de faciliter les voies et formes de développement de ces zones trop longtemps oubliées.

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.