Actualités

Communiqué de presse : Les Premières Assises Nationales de AIODD-Maroc intitulées – Consolider les ODD au Maroc, Leviers pour fédérer les acteurs territoriaux-

Les Premières Assises Nationales de AIODD-Maroc intitulées « Consolider les ODD au Maroc, Leviers pour fédérer les acteurs territoriaux » ont été un beau succès, avec près de 70 présentations de dirigeants et experts. De fortes fortes synergies, des réflexions constructives et la volonté d’accélérer ensemble la mise en œuvre des ODD ont marqué ces assises visant à soutenir le programme ambitieux des Nations Unies, l’Agenda 2030, pour le bien-être de tous et la protection de la planète…
L’antenne de l’Alliance Internationale pour le Développement Durable au Maroc, AIODD Maroc, a organisé ses premières Assises Nationales sur les ODD, les 21 et 22 septembre, au pays des oasis, à 150 km du désert de l’Atlas… 7 mois seulement après son lancement ! Les Assises se sont déroulées en présence de plusieurs ministères (écologie, tourisme, agriculture…), de mission diplomatique, de régions et communes, d’universités et d’associations à Errachidia. De nombreux experts étaient réunis, à la fois des ingénieurs, avocats, juristes, chefs de projets, etc. Plusieurs délégations étrangères étaient présentes. D’après certains participants, « ce fut une belle aventure multi-culturelle » avec des échanges en français, anglais, arabe et italien… D’après Dr Tilioua Mustapha, « il est essentiel de mobiliser les compétences et les acteurs locaux et de promouvoir collectivement des initiatives afin que les ODD soient intégrés dans les plans de développement, les politiques et les stratégies nationales. Les assises permettront dès le départ de donner un vrai caractère partenarial et un engouement positif pour travailler avec les acteurs concernés par les ODD, tout en mettant l’humain au cœur des préoccupations ».

Parmi les thèmes abordés :
 Le Maroc et son engagement de schéma de territorialité unique des ODD.
 La Région Draa-Tafilalet : un cas d’école unique pour fédérer les acteurs et les outils territoriaux investis par la mise en œuvre effective au service des ODD
 Les engagements de la coopération internationale au Maroc pour les ODD
 La coopération avec les Universités et la Recherche Scientifique pour les ODD
Les thèmes de l’écologie, l’eau, de l’agriculture, de l’urbanisme, du tourisme durable, etc. ont été abordés. Tous les ODD ont donc été abordés, y compris l’objectif N°16 à travers le thème : « Pour une justice plus humaine ». Des conventions de partenariat ont été signées avec des projets clairement identifiés entre les acteurs, comme par exemple la création d’une association pour une « coopération justice France / Maroc », le projet de création d’un géoparc au Sénégal en se basant sur l’exemple du Maroc ou encore la création d’une cartographie pour connaitre et partager les bonnes pratiques en terme de développement durable au Maroc et au-delà.
Un trophée a été remis à Mohammed Idrissi, premier et unique producteur de date Bio. Il a mis en place un producteur ayant reçu un label international (panneau solaire, méthodes de collecte et stockage de l’eau de pluie, utilisation d’engrais naturels pour la fertilisation…). Le précurseur Idrissi a à la fois une vision environnementale et la capacité à pousser, légèrement certes, les limites du désert pour faire pousser des dates.
Des projets exemplaires, ayant une approche inclusive et intégrée, ont été présenté en mettant en exergue la capacité à intégrer à la fois les dimensions économiques, sociales et environnementales… sans donner l’impression de superposer des contraintes mais bien avec la fierté de trouver de nouvelles méthodes et technologies pour préserver durablement les précieuses ressources existantes !
Le cas du Géoparc de Jbel Bani, ayant permis d’impliquer 144 communes et la création de plus de 53 circuits, est un bel exemple de tourisme durable mettant en valeur le capital matériel et immatériel d’un territoire soutenable. D’autres exemples concrets ont montré les enjeux liés à l’eau et au réchauffement climatique, notamment au sein de la ville de Venise dont la montée des eaux pourrait atteindre 1 mètre d’ici 30 ans… Certaines régions doivent gérer le trop d’eau et d’autres le trop peu d’eau ! Dans le domaine de l’agriculture, la présentation du consortium de cette région a permis montrer comment les techniques d’enrichissement de la matière organique bio permettent d’améliorer la fertilité des terres et une meilleure utilisation de l’eau. Par ailleurs, des solutions existent en recyclant des palmiers dattiers permettant de créer des isolants thermiques à base de matériaux biosourcés pour la construction de bâtiments bioclimatiques. Les régions ont présenté leurs plans d’action, comme par exemple la région de Figuig ayant permis de faire un état des lieux sur les différents secteurs se rapportant aux objectifs de DD. Un engagement concret aussi au niveau de la société civile que des acteurs sociaux, locaux et économiques. La région définit l’urgence de trouver une forme de coordination et durabilité sur les décisions ou objectifs qui peuvent être définis, afin de pouvoir atteindre les ODD.
Sur le plan social les questions de santé, d’éducation et le soutien aux enfants orphelins ont été abordé. A titre d’exemple le travail remarquable de la fondation Al Amine de Errachidia a été présenté (distribution de 7000 paniers alimentaires dans la Assa-zag, région de Guelmim Oued Noun, création de compte en banque pour les enfants dès le plus jeune âge, distribution de kit solaire pour les nomades… ).
Des solutions ont été proposées sachant que des cris d’indignation ont aussi été entendus : « Les acteurs qui se disputent oublient que c’est la population qui en pâtie »…
Le programme était riche et dense avec plus de 60 présentations sur 2 jours ! De nombreuses recommandations ont été formulées, parmi lesquelles (annexe) :
 Intégrer davantage les ODD dans les politiques publiques au niveau gouvernemental et local
 Traduire davantage les ODD en action et agir maintenant
 Mieux valoriser les actions existantes contribuant au Développement Durable en créant une Cartographie ou Matrice – Maroc et international. Chaque acteur indique les 3 ou 4 programmes sur lequel il travaille. Importance d’une veille territoriale
 Faciliter davantage les démarches administratives
Tous les acteurs présents ont salués la nécessité de cette rencontre « tellement importante » pour renforcer les efforts pour la réalisation des ODD. Le Développement Durable ne doit plus être la cerise sur le gâteau… mais l’ingrédient principal. Les politiques publiques devraient apporter une certaine valeur ajoutée, permettant aux projets traités de réaliser par eux même leur durabilité, comme évoqué par P. Simon, Président de l’AMDGJB – géoparc Jibel Bani.
Pour plus d’informations veuillez contacter :
Dr Mustapha Tilioua : Président et Porte parole de AIODD Maroc
mustaphatilioua@gmail.com
Zoubir BOUHOUTE : Responsable de la communication à AIODD Maroc
bouhoutezoubir@yahoo.fr
Liste des recommandations
De nombreuses recommandations ont été formulées, parmi lesquelles :
 Intégrer davantage les ODD dans les politiques publiques au niveau gouvernemental et local
 Traduire davantage les ODD en action et agir maintenant. Dabadaba !
 Mieux valoriser les actions existantes contribuant au Développement Durable en créant une Cartographie ou Matrice – Maroc et international. Chaque acteur indiquer les 3 ou 4 programmes sur lequel il travaille. Importance d’une veille territoriale
 Renforcer l’implication de la société civile
 Mieux intégrer les populations dans les projets environnementaux. Importance de consulter en amont
 Renforcer l’implication de l’administration et des élus
 Faciliter davantage les démarches administratives
 Amélioration – sensibiliser aux DD pour sensibiliser tous les publics, y compris les enfants dans les écoles…
 Anticiper la gestion des ressources sachant qu’elles sont en constante augmentation – Aura-t-on de l’eau d’ici 10 à 15 ans ?
 Encourager les ONG à répondre davantage aux appels à projet (région de draca…), notamment dans certaines régions
 Renforcer les compétences des ONG en créant un comité au de sein de AIODD
 Améliorer l’accès au financement pour les entreprises, notamment à travers les banques
 Renforcer l’accompagnement pour faciliter davantage l’accès aux financements (ministère écologie, fonds climat….)
 Exploiter davantage les ressources minières renouvelables
 Améliorer la connaissance des acteurs sur les lois
 Renforcer les capacités institutionnelles au niveau de structures telles que AIODD et démultiplier les antennes pour une représentation sur tout le territoire
Une soixantaine de personnalités sont intervenues lors des séances

  1. Madame Meriam Laouej, Conseillère AIODD Maroc.
  2. Monsieur Mustapha Tilioua, Président de l’AIODD Maroc.
  3. Madame Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat du développement durable – représentant Mr //
  4. Monsieur M. Mohamed Benribag Wali de la Région Draa – Tafilalet
  5. Monsieur l’Ambassadeur du Gabon
  6. Monsieur Habib Choubani Président de la région Draa Tafilalet.
  7. Monsieur le Président du Conseil Provincial d’Errachidia.
  8. Monsieur le Président de l’université Moulay Ismael Meknes, Hassan SAHBI,
  9. Monsieur Philippe Poinsot, Représentant du PNUD au Maroc.
  10. Madame Pascale Fressoz, Présidente-Fondatrice de l’Alliance Internationale pour les Objectifs du Millénaire
  11. Madame la Conseillère au sein du Conseil de la Communauté des Marocains résident à l’étranger – CCME, Najat Azmy- Délégation Française.
  12. Monsieur Abdellatif El Ansari , Président CGEM DT.
  13. Monsieur Ricardo ALVISE MEL Université PADOVA, Représentant de la délégation Italienne.
  14. Monsieur Patrick SIMON, Confédération Nationale du Tourisme (CNT- Maroc).
  15. Vidéo et hommage au Hajj Mohamed IDRISSI, le Premier et unique marocain qui a reçu le Certificat Bio international pour le Produit « DATTES MAJHOUL DE TAFILALET »
  16. Monsieur Chihab BEN AHMED, Directeur de la Direction Régionale de l’Environnement, Région Draa-Tafilalet,
  17. Monsieur Ali OUBRHOU, Directeur de l’Agence Nationale de Développement des Zones Oasiennes et l’Arganier – ANDZOA , Errachidia,
  18. Monsieur Mohamed BOUSFOUL, Directeur régional Office Régional de Mise en Valeur Agricole, ORMVA Draa-Tafilalet,
  19. Monsieur Abderhman MAHBOUB, Directeur du Bassin Hydraulique Ziz Gheris Guir et Draa.
  20. Monsieur Philippe POINSOT Représentant du PNUD au Maroc .
  21. Madame Hasnae FDHIL, chargée de la communication et de la coopération au sein du Haut Commissariat au Plan – HCP,
  22. Monsieur Bouchaib ERRAZIKI, Directeur du CRI, Centre de Ressource d’Investissement du Draa-Tafilalet,
  23. Monsieur Mohamed AUBAHA, Directeur de l’Agence Urbain Errachidia,
  24. Monsieur Brahim JAAFAR, Directeur de l’Agence Régionale de l’exécution des projets – l’AREP de la Région Draa-Tafilalet,
  25. Monsieur Hamid BENHAMMOU, Inspection de l’Aménagement du Territoire – Errachidia,
  26. Monsieur Majid LAABAB, Délégué du tourisme à Errachidia,
  27. Monsieur Moulay Ali SAIIDI, Directeur Régional De Al Omrane à Errachidia.
  28. Monsieur Philippe POINSOT, Directeur du PNUD au Maroc
  29. Monsieur Alain BLANCHEMANCHE, Ambassade de Belgique à Rabat
  30. Madame Najat AZMY, conseillère au sein du CCME secteur France
  31. Monsieur Ali OUBRHOU, Directeur de l’Agence Nationale de Développement des Zones Oasiennes et l’arganier – ANDZOA.
  32. Monsieur Ben Ahmed CHIHAB Directeur de la Direction Régionale de l’Environnement.
  33. Monsieur Moulay Ahmed SLIMANI, Représentant Bassin Hydraulique Ziz Gheris Guir et Drâa
  34. Monsieur Samir El Jaafari, Université Moulay Ismail, Vice Président AIODD Maroc
  35. Monsieur Sergio Grego , Représentant de l’association internationale DELTA MED.
  36. Monsieur GIORGIO Piazza représentant du Consorzio Veneto Italie.
  37. Monsieur Ricardo Alvise Mel, Expert dans l’environnement, Université PADOVA, Italie.
  38. Monsieur GIAMPAOLO ROSSI, Expert en développement durable Italie,
  39. Madame Pascale fressoz , Présidente AIODD Internationale , Genéve.
  40. Madame Ndiaye NDIEME, Présidente de l’Association Femmes pour la Planète (Dakar-Genève).
  41. Madame Meriam Laouej, Conseillère en charge de la coopération France-Maroc à AIODD Maroc.
  42. Monsieur Omar Bouattane, Directeur de Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique Mohammedia – Université Haassan II de Casablanca.
  43. Monsieur Patrick SIMON , Confédération Nationale du Tourisme (CNT- Maroc), Président de l’Association Géoparc Jbel Bani
  44. Monsieur Amine Tilioua et Abderrahim Benallel, Département de Physique, Faculté des Sciences et Techniques d’Errachidia, Université Moulay Ismaїl.
  45. Modérateur Monsieur Zoubir Bouhoute, économiste, conseiller AIODD Maroc
  46. Monsieur Bouchaib ERRAZIKI, Directeur du Centre Régional d’investissement Draa-Tafilalet,
  47. Monsieur Abdellatif EL ANSARI, Président Régional de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc- CGEM,
  48. Madame Clare HARTE Première Présidente de la Fondation Agir Contre Exclusion-FACE, Région OCCITANIE–France, Vice-Présidente Chambre de Commerce et de Industrie de Montpellier,
  49. Madame Najat AZMY, Conseillère au sein de la Communauté des Marocains Résidents à l’étranger secteur FRANCE,
  50. Monsieur Hassane Ouhmou, Fondateur de La Holding OUHMOU-LH, France
  51. Monsieur Moulay Omar OMARI, Président Co-fondateur de la Fondation Al-Almine pour le développement
  52. Monsieur Hassan Lamrani, association de Lutte contre la Désertification pour la protection de l’Environnement (Jorf),
  53. Monsieur Abderhman BOUAZZA ,Le Tissu associatif de la région de Figuig .
  54. Monsieur Habib OULAHBIB, 1 er Vice président de l’association d’Amezouj pour le Développement et Environnement AADE, retraité fonctionnaire de Office Régionale de Mise en Valeur Agricole – ORMVA, représentant coordinateur Maroc-France de Association Franco-Marocaine pour le Développement et le Progrès Global – AFMPDG
  55. Monsieur Abdelhafid IDMOUH, 4ième vice président de la commune de la commune TNINE AGLOU-Représentant de la population de la région ELKAADA – Représentant de l’Association EL Walidine pour le Développement et l’Entraide Durable – AIEDED
  56. Monsieur Taoufiq ID-HAMMOU, représentant de l’Association marocaine IDOUBAIDA
  57. Monsieur Mohamed EL MOUSSAOUI, Président-Fondateur de l’Association Internationale COUP D’ECLATS.
  58. Monsieur Abdellhadi SABII, Secrétaire de l’association Internationale COUP D’ECLATS Antenne MAROC.
  59. Monsieur Ismael DIALLO, Vice-président de l’association internationale COUP D’ECLATS Antenne Guinée CONAKRY
  60. Cabinet d’avocat Marocain représenté par Maître Mohamed OMARI
  61. Cabinet d’avocat marocain, représenté par maître KACIMI Mustapha,
  62. Cabinet d’avocat marocain, représenté par maître Hassan AZDDINE,
  63. Cabinet d’avocat Français, représenté par Maitre Alain BEGOC
  64. Cabinet d’avocat Français, représenté par Maitre Pagoundé KABORE
  65. Association du Droit à la Justice Pour Tous- ADDJPT, représentée par Meriam Laouej
  66. Aumônier des hôpitaux de la Région Occitanie Référent au CHU de Nîmes, Fathia El Moumni,
  67. Conseil National des DROITS DE l’HOMME .Représenter par Monsieur Hamid Lkhal .
    Liste des thèmes abordés :
     Le Maroc et son engagement de schéma de territorialité unique des ODD.
     La Région Draa-Tafilalet : un cas d’école unique, pour fédérer les acteurs et les outils territoriaux investis par la mise en œuvre effective au service des ODD
     Les engagements de la coopération internationale au Maroc pour les ODD
     La coopération avec les Universités et la Recherche Scientifique pour les ODD
     Vers un modèle oasien intelligent au cœur des ODD
     Stratégie de Cohésion Humaine pour un Territoire Soutenable
     Cas du Géoparc Jbel Bani
     Présentation d’un nouveau isolant thermique biosourcé à base des déchets des palmiers dattiers
     La coopération stratégique avec les entreprises en faveur des ODD
     Le travail associatif pour l’atteinte des ODD, de nouvelles façons d’agir pour le développement durable : la preuve par l’exemple
     La coopération judiciaire et la justice humaine au cœur des ODD
     Charte de partenariat pour la consolidation des ODD au Maroc

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.