Actualités

Encore du rififi à Tata: Manip et Supercherie au niveau de la province de Tata pour le « Dépôt de candidature aux Géoparcs Mondiaux UNESCO -30 Mai 2021».

Il y aurait comme un semblant de manip et de supercherie au niveau de la province de Tata du « Dépôt de candidature aux Géoparcs Mondiaux UNESCO -30 Mai 2021». Patrick Simon a son idée là-dessus quand il appelle à la légitimité et à la logique du qui se réclame de quoi. Voici son plaidoyer.
« L’AMDGJB est seule habilitée à représenter le Territoire soutenable Géoparc Jbel Bani et déposer une candidature aux Géoparcs Mondiaux UNESCO, en adressant sa réclamation et opposition pour dénoncer des abus de pouvoirs persistants », malgré toutes les recommandations de sa Majesté le Roi, Rapport CSMD, etc. (Tourisme – Eco Sociétal – Développement, etc.), qualifiant cela de
Manipulation : parce qu’il y a eu usage de la Commission Nationale de l’Education Nationale Maroc pour faire valoir à l‘UNESCO le dépôt d’un dossier de la Province de Tata, présenté ainsi officiellement en son nom, au lieu et place de celui de l’AMDGJB
Usurpation : parce que nos pièces, nos travaux, nos financements ont été utilisés sans aucun contact, sans notre autorisation,
Plagiat : parce que des agents locaux rattachés et ou de la Province ont utilisé depuis des années leurs fonctions au sein de celle-ci pour récupérer les données de nos dossiers qui ont été déposés par nos soins en cette Province et fait l’objet d’agrément officiel par l’ancien Conseil Provincial avant élection de ce nouveau Conseil, inscrit dans la continuité administrative, ces derniers s’étant manifestés à maintes reprises au nom du Géoparc, ces personnes ayant fait l’objet de nos réclamations écrites sans qu’aucune réponse à nos écrits ne nous aient été transmis par cette Province et par le Conseil Provincial, considérant ainsi que ces personnes ont agi en pleines connaissances de cause de nos travaux, en les utilisant et en connaissant nos sources ce qui est la définition pénale du plagiat !
– Supercherie : en ayant fait en sorte de vouloir tromper et frauder délibérément en utilisant la finesse de la Commission, de ses responsables, d’une Lettre de Recommandation de l’Autorité locale pour faire valoir ce faux dossier comme le vrai en leur nom sous le nom de « Géoparc Jbel Bani » dont nous détenons la propriété intellectuelle !
Aussi avons fait savoir par notre Avocat, que faute d’un retour circonstancié à notre courrier de la part des instances concernées dans un délai de quatre (4) jours après réception de nos mails, nous aurons à faire déposer ce Dossier devant les instances juridiques habilitées à traiter ces types de dossiers pour redresser les torts portés à notre Association AMDGJB !
Nous tenons à considérer et confirmer que cette action n’est pas intentée en tant que malversations marocaines, mais bien et uniquement contre les abus de pouvoirs caractérisés :
– de l’Autorité Locale et des deux acteurs locaux de et rattachés à la Province de Tata,
– au nom des droits de la société Civile et Loi de 58 à laquelle est rattachée l’AMDGJB,
-des droits, devoirs et responsabilités de l’AMDGJB au nom de ses Administrateurs, Comités, Partenaires, Adhérents, Jeunesses et populations, tous rattachés à sa cause du Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani ».

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.