Actualités

Esprit professionnel, Employabilité, Auto-entrepreneuriat, Tourisme Marocain ?

Ayant fait valoir certaines problématiques de professionnels, il convient, me semble t’il, de considérer, par les rares cas d’interrogations en retour (sinon ceux issus de la Société Civile, Universités et amis) le sens des mots au moment ou l’on cherche à s’engager vers le changement, avec pour exemple le besoin de distinguer :

*- le « CROWDSOURCING » qui est un appel ouvert à un ensemble, un réseau très large des acteurs professionnels (pour ce qui est du tourisme, sans distinction à faire pour les métiers qui le représente) pour se concentrer sur les besoins d’un nouveau paradigme,

…, distinction par rapport à:

 *- la « CO-CREATION » qui par contre ne se rapporte que plus spécifiquement à la relation entre une organisation, des leaders et « un seul groupe défini » !

Hors, de mon avis, le tourisme marocain est multiple, pluriel, et en cela formel et informel pour ce qui est de l’urbain et du rural, culture et nature, balnéaire méditerranéen et balnéaire atlantique, de niches, d’affaires, Mice, Sportif etc., etc. !  La distinction est là, sans réelles réponses à l’attente !

Peut être, est-ce cette cohésion d’échelle qui manque à notre Industrie Touristique Nationale qui n’arrive pas à se définir, à se faire reconnaître comme inclusive et intégrée par manque de définitions et d’éclaircissements en solidarité, vision, diversité, cohésion, force, structure, et d’unité professionnelle (et autres, la liste n’étant en rien exhaustive) permettant de considérer des bases et fondations en réalités pour cette Maison Touristique Maroc pour laquelle, toutes et tous, devraient pouvoir se reconnaître, plutôt que de n’avoir à ne considérer que des urgences en intérêts circonstanciels du moment, sans réellement pouvoir faire le choix de remettre en question ce que pourtant toutes et tous considèrent comme dépassé !

Patrick SIMON –  DURABILITÉ TOURISTIQUE  –  16 JUIN 2022