Actualités

Tourisme Rural, Tourisme Durable et Durabilité: Es Smara, Pour une solution de développement Eco-social

D’après l’annuaire statistique régional 2008 publié par la Direction Régionale de la Planification, la population de la Province d’Es-Smara s’élève à 60426 habitants (40347 habitants urbain, 20079 habitants rural) selon les recensements officiels 2004, cet effectif a connu une croissance remarquable au cours de ces dernières années, ce qui exige la mise en place d’investissements qui s’inscrivent dans le cadre des activités génératrice de revenu  destiné à la satisfaction des besoins de cette population. Cherchant à se définir face à un isolement, conditions climatiques, éloignement territorial, à une identité culturelle fortement rattachée aux conditions désertiques de son environnement immédiat, la Province de Tata (Article sur la poterie de Tata) s’est orientée vers une volonté d’une stratégie socio économique principalement désignée par l’économie sociale.

Dans ce cadre, l’autorité avec la collaboration de l’Agence pour le Développement éco social des Provinces du Sud a engagé ses efforts dans la mise en place de plusieurs projets pilotes déterminant un passage vers la modernité tout en respectant les données culturelles des espaces et des potentialités historiques, culturelles, naturelles et spirituelles des populations en place. Plusieurs projets ont ainsi été encouragés, subventionnés et mis en place en collaboration de l’APDS, la Maison de l’Initiative et de l’INDH en cherchant ainsi à prouver que par ces actions les fondamentaux culturels régionaux pouvaient être respectés. Les projets ainsi retenus ont été définis par : Coopérative de Couscous 3 et 5 céréales, Parfumerie traditionnelle, la cosmétique végétale au service de la femme, les produits dérivés camelins, l’élevage caprin.

A ce titre, l’ensemble de ces projets ont été étudiés afin de permettre après une mise en place selon la transition exigée par la Loi à ce que ces microprojets aboutissent à la cession des filières ainsi constituées au profit des adhérents afin de leur permettre de  constituer des coopératives.

1/Coopérative de couscous (trois et cinq  céréales) :
    Le projet a consisté en la création d’une unité de fabrication de couscous d’une manière traditionnelle, en faveur de l’Association Alter Forum qui a accumulée une large expérience dans le domaine par une production de couscous dans une petite maison qui ne répondait  pas aux normes de la fabrication agro-alimentaire. Cette solution lui a permis de fortifier sa place sur le marché local, régional et national.

   La décision de cette  transition est basée sur les nécessités: de construction d’une unité de fabrication, modernité et mise à niveau du matériel d’exploitation, ainsi que de celle de l’association Alter Forum dans le domaine et basée sur la réputation de sa production déjà acquise sur le marché. Par cette expérience les acquis de fabrication du « mégli à base des grains d’orge, la farine d’orge et le  goufyou de maïs » restent des activités secondaires pour Alter Forum par rapport à celle du couscous.

  2/Associations Almostakbal pour la culture et le développement de la parfumerie traditionnelle :
Le projet consiste en  la création d’une parfumerie traditionnelle, spécialisée dans la fabrication des parfums traditionnels de nature Sahraoui Il met en valeur les produits du terroir, la création d’un noyau industriel, le renforcement des capacités locales et l’amélioration des revenus de huit femmes bénéficiaires qui sont dans une situation précaire.

Il a permis de valoriser et organiser le  secteur qui se distingue par la diversité de ses produits à savoir : Labkhour, Archouch, Adrour et Lakhmira  et de les rendre plus adaptés aux besoins  des consommateurs contemporains. Le projet est destiné à implanter un noyau industriel, en se basant sur la large expérience et le  savoir faire des femmes bénéficiaires dans ce domaine et par l’intégration de techniques plus modernes. Il s’agit du matériel d’exploitation du conditionnement et de  l’emballage,  permettant ainsi de présenter des produits de qualité. Tout aura été étudié afin de combler les lacunes qui handicapent la valeur ajouté de ces produits locaux, très demandés et ainsi d’augmenter la rentabilité et l’efficacité du projet en question.

 3/Association Saguia el hamra pour la renaissance féminine   (plantes à usage médical dans le thé traditionnel )

 4/Association Sidi abd allah ou Moussa pour la viande sèche et la graisse du camelin

 5/Coopérative de l’élevage caprin.

    L’élevage de caprin demeure l’activité principale de l’économie locale,  cependant cette activité est caractérisée en grande partie par le système pastoral extensif basé sur les déplacements de grande distance à la recherche des parcours pouvant subvenir aux besoins des troupeaux. 

      Par ailleurs, ce projet va permettre  de  passer d’un élevage  traditionnel à un élevage moderne, d’un élevage de la survie (autoconsommation) à un élevage susceptible de déclencher une activité économique dans les régions  sahariennes qui recèlent des potentialités importantes en matière du savoir faire dans la conduite de l’élevage caprin.

Le secteur de l’élevage est considéré comme pierre angulaire de l’activité économique de la Province d’Es-Smara. Cette activité se caractérise par la pénurie des précipitations pluviométrique et la désorganisation du secteur. Aussi on été pris en considération les nécessité d’une structuration par la création de coopératives exerçant l’activité de l’élevage du caprin au niveau de toute la  province pour répondre aux besoins du marché local et régional.

     6/Coopérative des Pierres Smari

La province d’Es-Smara se caractérisée par l’existence des pierres noires qui constituent une ressource naturelle provinciale.  C’est pour mieux exploiter cette matière que le projet de Coopérative de la pierre Smari a été mis sur pied. Il consiste en la création d’une unité industrielle spécialisée dans le traitement  des ces pierres noires destinées aux travaux  de constructions et de  décoration qui s’inscrit dans une vision moderne et innovatrice en utilisant des méthodes et des techniques  plus performantes. Se projet a été établi sur les bases d’une matière première abondante, non exploitée, mais aussi :une forte demande régionale et nationale  des pierres noires retaillées, une rationnelle pour combler toute exploitation informelle, un secteur de la construction défini comme locomotive de toute croissance économique et sociale, pour la protection des murs contre les cassures et la température, La ville d’Es-Smara sera ainsi promotrice de ces types de projets, avec :l’absence de concurrence, qu’elle que  soit locale ou nationale, la modernité des équipements. Le secteur de la construction a enregistré une croissance   très

remarquée au cours de ses dernières années.  Il génère des emplois, crée des richesses, mobilise l’épargne des ménages et engendre des effets d’entraînement sur d’autres secteurs. La pierre noire de construction englobe tous les corps durs et solides extraits du sol, qui servent à bâtir des maisons, des monuments, des trottoirs, des fontaines. Le changement socioculturel de comportement et de style de vie de la population à un effet considérable, sur le domaine de la construction, qui s’est axé sur l’architecture moderne et la décoration. A cet effet l’utilisation de la pierre noire d’Es-Smara est devenue une définition architecturale caractérisant toute la province par ses qualités décoratives.

       7/Coopérative de menuiserie traditionnelle : 

      Le projet en question s’inscrit dans le cadre du programme de l’économie sociale et l’I.N.D.H. il est implanté au centre des la ville d’Es Smara. Il essaie de perpétuer l’industrie traditionnelle du bois et des objets artisanaux  De manière générale ces projets ont tous été programmés avec pour principales finalités de réduire le taux de chômage et de lutter contre la  précarité dans la province avec un soutien très remarqué de l’APDS.

La Commission développement avec suivi de Patrick Simon, 1er Vice Président Conseil Régional de Tourisme (CRT) de la Région Guelmim Oued Noun, Par Hafida Arouch P.I.T. d’Es Smara (Point d’Informations Touristiques).

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.