Actualités

Tourisme Rural, Tourisme Durable et Durabilité LA POTERIE TRADITIONNELLE DE TATA Région Souss Massa

La poterie de Tata a été reconnue en tant qu’artisanat dés l’installation des Amazighs dans cette région. Il est produit manuellement par les potiers avec des matériels très traditionnels. Il aura toujours servi à produire un artisanat au service de la vie quotidienne de la population Tataoui, surtout dans les douars.
La poterie représente pour beaucoup l’équipement pour la femme dans la cuisine et pour l’extérieure de la maison.
La poterie artisanale de Tata comprend des plateaux (tazlaft ou Tamsswit), des gobelets (agheraf), des tajines, des canouns (Lkanoun ou Talkanount) tous de différentes tailles. Les potier ont aussi la fonction de réaliser des poteries permettant de garder et conserver les bijoux, céréales et tous ce qui est couteux avec la production des grandes cuves ou jarres (Tigdar) et bien d’autres produits que les gens peuvent utiliser tout spécialement dans les douars.

Pour réaliser tous ces produits le potier utilise des équipements et outils traditionnels: il a besoin de l’argile( idki) et utilise une peinture traditionnelle (Asgou) qui est mélangée avec de la gomme arabique (Tounine) ainsi qu’un tour traditionnel (Lloulb) qui lui permet de réaliser les formes spécifique à la poterie de Tata.
Après la façon des produits et la peinture sur terre crue, il y a l’étape de la cuisson au four. La cuisson est faite avec branchages et herbes que les femmes ramènent de la montagne lointaine.

Actuellement est mis en place une nouvelle technologie de cuisson avec les fours à gaz conçus spécialement pour la poterie. Cela permet d’éliminer ainsi les durs travaux de ramassages pour les femmes, de protéger ainsi la flore environnante.

L’utilisation des vaisselles de la poterie donne au repas un gout extraordinaire, spécialement un tajine de la poterie avec des légumes de champ de paysan Tataoui avec de la viande et des épices donne un gout inoubliable avec l’eau dans un gobelet de la poterie

Ces dernières années, la poterie de Tata a connu un regain d’intérêts grâce à l’assistance de la société civile qui a encouragé les potiers avec des soutiens proposés comme des formations pour les potiers dans le but de développer cet artisanat qui était en train de disparaitre.
Ces efforts et réalités ont permis à une jeune génération d’avoir l’espoir de redévelopper cet artisanat pour faire renaître cet artisanat reconnu dans la région.Les Tataouis ont l’espoir que cette jeune génération pourra ainsi éviter la disparition d’un artisanat qui a depuis fort longtemps représenté l’appartenance à la culture Tataouie.
Pour accompagner cette démarche, la Maison d’hôtes Dar Infiane à Tata s’est attachée à faire reproduire par un ancien potier 69 pièces de formes et usages coutumiers anciens.

NOUS VOUS TRANSMETTONS CI-DESSOUS LE POSTER DES 69 PIECES AINSI RECONSTITUEES

Exposition en est faite à DAR INFIANE afin que les touristes en cette poterie, quelques racines culturelle Du monde rural
Ces travaux ont été produits avec le concours de la Commission développement avec suivi de Patrick Simon, 1er Vice Président Conseil Régional de Tourisme (CRT) de la Région Guelmim Es Smara en 2012, Par Saadia OUCHIKH P.I.T. de Tata (Point d’Informations Touristiques).
Contacts: +212.661610170 Mails: darinfiane.resa@gmail.com
simon.patrick9340@gmail.com Web www.darinfiane.com www.portailsudmaroc.com

1 comment

  1. Pingback: Tourisme Rural, Tourisme Durable et Durabilité: Es Smara, Pour une solution de développement Eco-social - DURABILITE TOURISTIQUE

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.