Actualités

Durabilité Touristique Maroc : LE CONCEPT DE TOURISME DURABLE ET LA DECLINAISON « ECOTOURISTIQUE »

Qu’est-ce que le tourisme durable ?

Si l’on se réfère à la définition de l’Organisation Mondiale du Tourisme, la notion de développement touristique durable recouvre « toute forme de développement, aménagement ou activité touristique qui respecte et préserve à long terme les ressources naturelles, culturelles et sociales, et contribue de manière positive et équitable au développement économique et à l’épanouissement des individus qui vivent, travaillent ou séjournent sur ces espaces ».

Qu’est-ce que l’écotourisme ?

La définition de l’écotourisme découle de celle du tourisme durable. Selon la déclaration de Québec (2002), « l’écotourisme englobe les principes du tourisme durable en ce qui concerne les impacts de cette activité sur l’économie, la société et l’environnement et […] comprend les principes particuliers suivants qui le distinguent de la notion plus large de tourisme durable :

  • il contribue activement à la protection du patrimoine naturel et culturel,
  • il inclut les communautés locales et indigènes dans sa planification, son développement et son exploitation et contribue à leur bien-être,
  • il propose aux visiteurs une interprétation du patrimoine naturel et culturel,
  • et il se prête mieux à la pratique du voyage en individuel ainsi qu’aux voyages organisés pour de « petits groupes ».

Quelle relation entre tourisme durable et écotourisme ?

« Il peut y avoir du tourisme nature qui ne soit pas écotourisme.Mais il ne peut pas y avoir de l’écotourisme qui ne soit pas durable »

L’écotourisme, une nouvelle tendance ?

D’après un rapport de la Direction Générale des Entreprises Touristiques de la Commission Européenne (Le patrimoine naturel et culturel au service d’un développement durable dans les destinations touristiques non traditionnelles, 2002), de récentes études de marché montrent qu’un nombre croissant de touristes cherche à découvrir non seulement de nouvelles destinations ou de nouveaux lieux, mais également de nouvelles formes de tourisme.

Ils sont également en quête de produits de qualité, d’un tourisme plus écologique et de séjours plus courts et plus fréquents.

L’offre touristique doit donc maintenant répondre à une demande de plus en plus hédoniste et s’adapter à des comportements individualistes. Les consommateurs veulent satisfaire leurs plaisirs personnels, et sollicitent des offres « à la carte », personnalisées et modulables… Le choix des destinations se fait, de plus en plus, selon de nouveaux critères comme l’originalité, l’offre en expériences nouvelles… dans la volonté et le besoin de coupure avec la vie quotidienne et le stress.

A ces tendances et nouvelles attentes s’est ajoutée progressivement la prise de conscience collective des impacts négatifs des activités humaines et du tourisme de masse sur l’environnement, le social et l’économie. La montée en puissance et la reconnaissance des tourismes durable, solidaire ou « alternatif » en est la preuve.

Crédit photos AMDGJB Géoparc Jbel Bani

Réseau de Tourisme Durable Et Rural du Géoparc Jbel Bani

Géoparc Jbel Bani

Commission durabilité CRT Guelmim Oued Noun

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.