Actualités

Destination le sud du Maroc

Lundi prochain, je m’envole pour le Maroc.

J’ai une relation particulière avec ce pays car j’y ai passé mon enfance et mon adolescence.

Je connais bien ses traditions et son histoire.

Aussi, lorsque le conseil régional du tourisme Souss Massa m’a invitée à découvrir le sud marocain pour un reportage, je n’ai pas hésité longtemps pour accepter !

Je vais découvrir une partie du Maroc que je ne connais pas du tout et je suis ravie de revenir dans ce pays que j’aime.

Sommaire

1 Le programme

1.1 Première étape : Taliouine

1.2 Seconde étape : Tata Dar Ifiane

1.3 Troisième étape : Tissint et akka n ait Sidi

1.4 Quatrième étape : la ville d’Agadir

2 Comment s’organiser pour partir dans le sud marocain

2.1 Les documents officiels

2.2 Les produits de soins

2.3 Les vêtements

2.4 Le matériel indispensable

3 La gastronomie et l ‘hospitalité au Maroc

Le programme

Le programme est dense car nous atterrissons à Agadir à 9 heures et nous prenons la direction du sud immédiatement.

Première étape : Taliouine

Au coeur de la plaine de la région du Souss, Taliouine est une petite ville berbère située à1500m d’altitude.

 Taliouine se trouve dans une région où l’on retrouve l’un des plus beaux plissements géologiques du Maroc.

Ce petit village de l’Anti-Atlas renferme un trésor : l’une des épices les plus chères au monde : le Safran.

 Aromate unique issu des fleurs violettes à pistil blanc. Le safran est aussi appelé « les racines de la terre ».

Au programme, visite du souk du safran et de la kasbah de Taliouine

Seconde étape : Tata Dar Infiane

Tata est le berceau des premières colonies humaines Homo Sapiens qui se sont installées en Afrique du Nord à l’âge de pierre.

 Ses vestiges paléolithiques sont un patrimoine inestimable pour la région : outils en pierre, outils en bois, instruments en os, gravures rupestres et grottes habitées sont le signe de communautés de chasseurs cueilleurs organisés et sédentarisés.

 Randonnées et visites des sites archéologiques, des grottes et des cascades sèches de l’oued Tata sont au programme.

Troisième étape  : Tissint et akka n ait Sidi

Excursion et visite des lieux et direction le campement de nuit à dos de chameaux !

Ce sera une première pour moi ! J’espère que mon chameau sera sympa !

La ville de Tissint se trouve à 70 kilomètres au nord-est de Tata, en plein coeur du géo-parc de Jbel Bani-Tata.

L’histoire, les richesses archéologiques  abreuvées par des eaux souterraines et des cascades d’eau salée font de ce site une des destinations incontournables du sud du royaume du Maroc.

Tissint est avant tout un oasis, une palmeraie à la porte du rude et auguste Sahara.

Palmiers, dattiers, et eau relativement abondante font de lui, un site clé, depuis des siècles, pour les nomades de la région et parfois même ceux venus de très loin.

Nous passerons la nuit dans un lieu insolite et atypique qu’il me tarde de découvrir.

Le campement Akka N’ait Sidi est un bivouac dans le désert du Maroc qui nous offrira une expérience insolite. Découvrir le territoire historique des bédouins et camper en pleine nature dans les dunes de sable, sous les étoiles !

Quatrième étape : la ville d’Agadir

Et nous terminerons notre aventure par la visite et la découverte de la ville d’Agadir et ses environs.

Au programme, visite de la Medina coco polizzi, visite de la marina, et des souks de la ville.

Pour ce dernier jour, nous séjournerons dans l’arrière pays d’Agadir, au Paradis Nomade, un lieu calme et reposant et qui , je n’en doute pas nous permettra de faire de très beaux clichés.

Comment s’organiser pour partir dans le sud marocain

Les documents officiels

Bien évidemment vérifier que les passeports sont en règle

Penser à emporter des dirhams

Les produits de soins

Crème solaire et anti moustique sont déjà dans ma valise car il fait encore très chaud au Maroc.

Ma trousse de toilette sera réduite au strict minimum avec une crème de jour hydratante et des produits d’hygiène de base.

Les vêtements

Là ça se complique ! Pour faire une randonnée à dos de chameau je ne vais pas porter une mini robe !

Donc pantalons et tops seront de rigueur sans oublier une petite laine pour le soir.

Je glisserai également une robe légère pour dîner au restaurant, une paire de sandales et des baskets.

Un foulard ou une écharpe pour visiter certains lieux de culte et respecter le pays qui m’accueille.

Et bien sur mon chapeau qui ne me quittera pas !

Et je prévois d’emporter une valise en soute pour ramener des souvenirs et des épices !

Le matériel indispensable

Téléphone portable pour les stories (suivez-moi sur Instagram pour découvrir mes prouesses à dos de chameau )

Appareils photos bien évidemment

Chargeurs et cartes mémoires, ce que l’on a souvent tendance à oublier.

Normalement pour l’organisation je devrais être au point !

La gastronomie et l ‘hospitalité au Maroc

Si je me réjouis de redécouvrir ce pays, sa gastronomie et son hospitalité y sont pour beaucoup !

Je n’ai pas l’intention de me priver, même si je dois revenir plus ronde qu’au départ ! Ce qui sera certainement le cas et donnera lieu à un article détox !

J’imagine déjà les agapes , le thé à la menthe, des baghrirs (crêpes servies au petit déjeuner avec du miel et des amandes ) les gâteaux. Et bien sur les plats traditionnels dont je raffole couscous, tajines et pastillas.

Sans compter les odeurs enivrantes des épices qui jalonneront notre parcours.

J’ai un souvenir nostalgique de l’hospitalité des marocains qui n’hésitent pas à vous arrêter, si vous passez devant chez eux, pour vous offrir du thé à la menthe et des gâteaux.

Je suis impatiente de retrouver ce pays, ses terres rouges, ses odeurs d’épices et de jasmin.

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.